ROUGE, LA COULEUR DE L’ENCRE ET DU SANG – Conférence sur une démarche picturale – MARTINE LAFON

REPORT
SAMEDI 12 DÉCEMBRE 2020
14h30
durée 1h00
à partir de 12 ans
gratuit
réservation
02 37 45 23 54

CHÂTEAUDUN
Médiathèque
36 Boulevard Grindelle

Martine Lafon
conférence

Rouge, la couleur de l’encre et du sang Conférence sur une démarche picturale
Chaque culture, chaque civilisation, chaque religion font référence aux origines du rouge. Ces manifestations autour de la couleur rouge sont chargées de sens et se pratiquent sous différentes formes, depuis les rituels ancestraux qui remontent à la nuit des temps et qui parfois se perpétuent, jusqu’aux expressions les plus contemporaines. Intimement liée au sang, donc à la vie et la mort, la couleur rouge en donne toutes les déclinaisons possibles et parle alors tout autant de la douleur, du bonheur, de la passion et du feu, que de la beauté et de la séduction.
Elle trouve sa place aussi bien dans les rituels funéraires qu’initiatiques – liés à la puberté et à la nubilité. Les artistes l’utilisent avec toute la charge de son origine, puisque le rouge est une couleur qui vaut d’être nommée comme telle, coloratus en latin signifie à la fois rouge et coloré. C’est aussi la couleur de l’interdit et de l’enfance, une polysémie qui amplifie sa force.
Martine Lafon présentera sa relation avec cette couleur, à travers les aspects antinomiques, le rôle social et la place qu’occupe le rouge dans l’histoire de l’art.

Martine Lafon

Illustratrice et plasticienne, Martine Lafon est issue d’une double expérience entre un cursus nomade dans les écoles d’art et une formation sur le patrimoine et la muséographie. Elle a une relation toute particulière au paysage, dans lequel elle peut intervenir in-situ ou à partir de prises de vue renvoyant à une intervention graphique, interrogeant le paysage dans ses limites, sa topographie, sa littérature, ses repères historiques et actuels. Sa recherche sur la couleur rouge à travers la robe, le linge, le pli mais aussi la littérature enfantine, interroge l’aspect social et religieux de la couleur – couleur de l’interdit et de l’intouchable – et la place qu’elle occupe dans l’art.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *