AUX SOURCES DE LA FONTAINE – conte et danse – Nathalie Le Boucher

VENDREDI 21 OCTOBRE 2022
20h30
à partir de 8 ans
durée 1h
gratuit
réservations
02 37 24 24 00

SAINT-GERMAIN-LE-GAILLARD
GÎTE LA SABLIÈRE

La Sablière

Nathalie Le Boucher
conte
danse Kathakali

Aux sources de La Fontaine – conte et danse
Fidèle au texte de La Fontaine, Nathalie Le Boucher raconte. Au détour d’un vers la voici qui revêt son armure, grimpe sur son étalon, et tel le moucheron qui fond sur le cou du lion, elle entre dans l’action…De la grenouille qui enfle à en crever, les yeux exorbités, au lièvre qui se prélasse ou se divertit ici et là, en passant par la tortue qui, la gueule agrippée à un bâton, s’élève dans les airs… notre conteuse-danseuse développe et joue avec les situations et, à sa façon, prolonge et déploie la pensée de l’auteur.

crédit photo : Matthieu Rolland

Nathalie Le Boucher

Nathalie le Boucher est conteuse, danseuse de Kathakali, comédienne et chorégraphe. Elle a été formée au théâtre et à la scène pendant 3 ans, sous la direction de Mercédès Tormo, à Tarbes, au sein de la section littéraire et art dramatique du lycée Marie-Curie et de la compagnie semi-professionnelle le Théâtre du Matin.
En 1992, elle part en Inde du sud (Kérala), apprendre le Kathakali, théâtre dansé traditionnel. Elle y séjourne 8 années au cours desquelles, tout en suivant l’apprentissage complet du répertoire auprès du maître Fact Mohan, elle danse dans les temples et interprète des personnages masculins et féminins, héroïques, divins, démoniaques ou animaliers. Parallèlement, elle se forme aux techniques de base du Mohiniattam (danse traditionnelle féminine) et élargit sa palette de jeu.
En 1996, le conteur, auteur et directeur du Centre de littérature Orale (CLiO) à Vendôme, Bruno de La Salle, l’invite aux Rencontres d’été des conteurs pour animer un atelier sur la gestuelle. Elle découvre l’art du conte.

En 2000, elle rentre définitivement en France avec le projet artistique d’adapter la force expressive du Kathakali à un contexte occidental et de raconter la mythologie indienne. Elle travaille sur l’association de la parole au geste et au mouvement. Soutenue dans sa démarche par Bruno de La Salle, elle rejoint l’atelier Fareinheit 451, atelier de recherche et d’expérimentation sur l’art du conte et les outils du conteur.
Dès lors pendant 9 années elle participe aux différents événements organisés par cette institution : salons du livre – rencontre d’été des conteurs – interventions contées dans les écoles de quartier de Vendôme et ses alentours – ateliers et stages sur l’art du geste et de la parole – reprise du spectacle collectif des 1001 nuits dirigé par Bruno de La Salle où elle chorégraphie et exécute les parties dansées – joue Méga Nada, de et avec le conteur Bruno de La Salle, présenté entre autres au Festival d’Avignon en 2009.
Depuis, elle joue ses propres spectacles sur les scènes des festivals, des médiathèques et des écoles, dans les villes et les campagnes, en France mais aussi l’étranger. Dans l’objectif de se produire davantage à l’international, elle travaille à la version anglaise de ses spectacles. Au printemps 2019,  au festival international Eerstvolgende festival Swolle unlimited aux Pays-Bas, elle raconte pour la première fois en anglais la Naissance du monde made in India ainsi que des récits pour le jeune public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *